Acheter un commerce


Etape 5: Financer la reprise

La prise de participation au capital

La prise de participation au capital fait appel à des intervenants extérieurs. C’est un système pratique permettant d’inclure des proches (parents, amis) dans la procédure de rachat.

La prise de participation au capital présente un avantage certain pour les investisseurs particuliers. En effet, ceux-ci bénéficient automatiquement d’une réduction d’impôt sur le revenu en vertu de l’article 199 terdecies OA du Code général des impôts.

Les sociétés de capital-investissement et les business angels sont spécialisés dans la prise de participation au capital. Les premiers interviennent à moyenne et grande échelle tandis que les seconds investissent à moins de 150 000 €. Les business angels sont des personnes physiques qui mettent au profit de l’entreprise-cible leurs compétences, leurs relations et une partie de leur temps.

Les capitaux-investisseurs quant à eux procèdent en créant - conjointement avec le repreneur - une société holding, laquelle va s’endetter pour acquérir la totalité du capital de la société. Ils sont répartis en fonction de leur périmètre d’intervention, de leur type de financement (capital risque, capital transmission / LBO, capital développement, capital retournement) et de leur niveau d’intervention (minoritaire ou majoritaire).

Vous trouverez sur le site internet de l’Association Française des Investisseurs en Capital ou sur le Guide du Capital Investissement la liste complète des capitaux-investisseurs.

Le financement par LBO consiste dans un premier temps à créer une société holding, laquelle va racheter les parts de la société cible. Une fois constituée, cette société va mobiliser un partenaire financier plus important (une banque par exemple) pour débloquer les fonds utiles à la reprise intégrale de l’entreprise.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires