Acheter un commerce


V. Comptes Prévisionnels

5- Le plan de financement

Après avoir calculé la rentabilité prévisionnelle de l’entreprise, le repreneur doit établir un plan de financement qui lui permet de mesurer les besoins financiers associés à son projet. L’intérêt d’un plan de financement est de rechercher les meilleures solutions financières pour garantir la pérennité économique de l’entreprise.

Elaboration du plan de financement

 

Le plan de financement doit comporter les éléments utiles à l’évaluation des besoins à financer ainsi que les ressources disponibles. 

 

Démarrage

Année 1

Année 2

Année 3

Besoins

  • Frais d’établissement
  • Coût d’achat du stock HT
  • Coût d’achat du fonds de commerce auprès du cédant
  • Remboursement crédits (crédit bancaire et crédit vendeur)
  • Reconstitution du BFR (année 1) ; accroissement du BFR (année 2 et 3)
  • Prélèvements du repreneur
  • Investissements nouveaux HT

 

 

 

 

Total des besoins

 

 

 

 

Ressources

  • Capitaux propres : capital, comptes courants des associés, subventions et aides
  • Capitaux empruntés : emprunt bancaire
  • Capacité d’autofinancement prévisionnelle
  • Crédit-vendeur

 

 

 

 

 

Total des ressources

 

 

 

 

Solde (variation de trésorerie)

 

 

 

 

Les éléments figurant dans le plan de financement initial sont à reprendre dans la colonne de l’exercice 1. Concernant le BFR, il faut considérer uniquement, pour chacun des exercices 2 et 3, l’accroissement annuel du BFR de l’exercice en cause. Il s’agit ici de faire ressortir les évolutions des ressources durables de la structure et ses emplois stables. La différence entre les deux permet de mettre en évidence la variation des BFR.

Le plan de financement doit permettre de dégager une marge de sécurité au titre de la première année et d’améliorer progressivement la structure financière de l’entreprise.

 

NB : Il ne faut pas sous-évaluer arbitrairement le besoin en fonds de roulement pour diminuer le besoin de financement. Cela pourrait conduire à avoir une mauvaise interprétation de la viabilité économique et financière de l’entreprise. 

 

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires