Acheter un commerce


V. Comptes Prévisionnels

3- Compte de résultat PME

Comme pour les TPE, le compte de résultat PME doit se faire sur la base de deux estimations chiffrées dont l’une reflète l’hypothèse la plus probable d’activité et l’autre prévoyant une perspective plus pessimiste. Les mesures correctives doivent faire l’objet d’une analyse précise indiquant leur nature et leur incidence sur l’entreprise cible (accroissement et diminution). 

Effet des mesures correctives

Nature de l’action

Variation charges (+/-)

Variation CA/Production (+/-)

Exemple : mise en place d’une équipe de nuit

Masse salariale : + 80 000 €

Autres charges : + 10 000 €

Matières premières : + 17 000 €

+ 140 000 €

En fonction du volume d’activités de la PME, le compte de résultat prévisionnel va permettre d’établir une estimation du résultat net annuel ainsi que la capacité de remboursement de l’entreprise. La réalisation de ce compte de résultat s’effectue généralement sur trois ans, période au cours de laquelle il est facile d’observer l’évolution des activités, des achats, donc du résultat.

Etablissement du compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel est un outil de pilotage qui détermine la capacité d’autofinancement de la PME pour chacun des trois exercices à venir. En pratique, le comptable de l’entreprise va constituer une colonne de charges fixes et variables reprenant l’ensemble des postes du compte de résultat, et y confronter les besoins d’investissement et de remboursement de l’emprunt d’acquisition de la PME.

 

La colonne de charges fixes et variables comprend : les charges d’exploitation, les autres charges externes (loyers crédit-bail, loyers et charges locatives, assurances, maintenance et ménage, etc.), les charges financières (intérêts débiteurs), les charges exceptionnelles (toute charge imprévue, les dotations aux amortissements et aux provisions, les frais de personnel), les impôts et taxes (taxe professionnelle, autres impôts sauf IS, taxes, etc.), les achats de fournitures, les fournitures d’entretien (consommable informatique). 

Exemple

 

POSTES

Valeur N+1

Valeur N+2

Valeur N+3

 

A

Produits d’exploitation

Chiffre d’affaires

+/- Production stockée

Autres produits

 

 

 

 

B

Consommations

Achats de marchandises et de matières premières

+/- Variation de stock

Résultats exceptionnels

 

 

 

C

Résultat = A – B + Résultats exceptionnels

 

 

 

 

Une autre méthode consiste à dresser deux colonnes confrontant les charges aux recettes. Si la colonne des charges est plus importante, la PME accuse des pertes. Si la colonne des recettes est plus importante, alors la PME réalise des bénéfices. 

 

 

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires