Acheter un commerce


V. Comptes Prévisionnels

1 - Préparation des comptes prévisionnels

La préparation des comptes prévisionnels nécessite de considérer l’ensemble du personnel (service marketing, employés des ressources humaines, du SAV, etc.) ainsi que les charges de l’entreprise. Dans la pratique, un compte de résultat prévisionnel permet de déterminer la capacité d’autofinancement prévisionnelle de l’entreprise à court et moyen terme.

Les comptes prévisionnels comprennent le chiffre d’affaires, les charges fixes et variables (charges d’exploitation), les dotations aux amortissements, les produits financiers, etc. Les prévisions opérées sur chacun de ces éléments doivent permettre d’analyser plusieurs facteurs tels que la part de marché susceptible d’être occupée, le lancement de nouveaux produits, les attentes des clients… L’exactitude des prévisions va permettre à l’entrepreneur d’améliorer la compétitivité de son entreprise et au gestionnaire de prédire le niveau des coûts et des revenus de sa société sur le marché. Notons que les comptes prévisionnels sont obligatoires pour les banques, les établissements de crédit, les commissaires aux comptes et les conseils d’entreprise.

  • Le compte de résultat prévisionnel

 

Le compte de résultat prévisionnel est établi dans le but d’obtenir une estimation du résultat net sur l’exercice de l’année. Il se base sur les rentrées possibles d’argent et permet de calculer la capacité à rembourser les emprunts contractés.

Le compte de résultat prévisionnel est établi sur une période allant de 3 à 5 ans. Ce document est utile pour déterminer avec plus ou moins de précision les bénéfices et les pertes attendues. L’étude de rentabilité de l’entreprise est effectuée à partir du compte de résultat prévisionnel. En effet, ce compte de résultat rend compte de l’évolution de l’activité, des achats et des résultats sur les trois années suivant le démarrage du projet. L’élaboration du compte de résultat prévisionnel nécessite des compétences avérées en analyse du marché et en comptabilité.

Comment procéder ?

Etablir un compte de résultat prévisionnel est un exercice délicat. En effet, son auteur doit faire preuve d’objectivité en ne retenant que les données réalistes (ni trop optimiste ni trop pessimiste). Le compte de résultat prévisionnel doit mettre en évidence les charges prévisionnelles fixes et variables telles que :

-          Les charges externes (électricité, eau, gaz, fournitures consommables)

-          Les frais de personnel (salaires bruts et charges sociales)

-          Les frais occasionnels (déplacements, honoraires, publicité, etc.)

-          Les locations financières et loyers de crédit-bail

-          Les coûts d’assurances

-          Les frais de télécommunication (téléphone, internet)

-          Les frais bancaires (frais de tenue de compte, commissions sur emprunts)

-          Les impôts et taxes (contribution sur la valeur ajoutée, contribution foncière des entreprises, taxe d’apprentissage, impôt sur les sociétés, etc.)

Toutes ces charges sont à opposer aux produits d’exploitation (vente, chiffre d’affaires), aux produits financiers (intérêts perçus sur placements, etc.) ainsi qu’aux produits exceptionnels (subventions).

Une fois établies, ces données doivent être confrontées les unes aux autres afin d’obtenir un bilan, lequel peut être positif ou négatif. Si le bilan est négatif, c’est que le volume des charges est important. S’il est positif, ce sont les recettes qui priment. Dans les deux cas, pertes et bénéfices sont prévus par anticipation dans le compte de résultat prévisionnel.

L’élaboration des comptes prévisionnels doit tenir compte à la fois des prévisions budgétaires et des prévisions de trésorerie. En effet, les besoins en trésorerie de l’entreprise sont déterminés à partir des flux de trésorerie, lesquels sont utiles dans l’analyse des capitaux, des stocks et du capital d’exploitation. Enfin, il convient de noter que l’évaluation des comptes prévisionnels doit se faire sur une base régulière, de préférence sur la base de la performance de l’année en cours. Cette approche permet d’obtenir une prévision actualisée des dépenses et des recettes attendues. 

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires