Acheter un commerce


I. Les diagnostics à effectuer

Synthèse du diagnostic

Une fois les diverses analyses recommandées réalisées, le repreneur peut faire ressortir les points forts et les points faibles au niveau de chacune des fonctions de l’entreprise. Il peut en déduire les éléments représentant des facteurs clés de succès qu’il devra valoriser. Il peut également en déduire les éléments représentant des facteurs d’échec qu’il devra résoudre par des mesures correctives ou qui pourraient légitimer l’abandon du projet de reprise.

L’établissement du diagnostic de l’entreprise permettra au repreneur d’avoir une vision claire de ses raisons personnelles pour reprendre l’entreprise et de ses motivations profondes. Cela lui permet aussi d’identifier les outils qu’il souhaite inclure dans la reprise et de déterminer les actions à mener une fois la reprise effective. Enfin, cela lui permet de faire le calcul des montants qu’il pourra prélever sur les résultats de l’activité de l’entreprise à des fins personnelles ou pour le remboursement des prêts liés à l’acquisition. En faisant cette estimation, il doit prendre en compte les moyens financiers nécessaires pour le déroulement de l’activité (BFR, investissements…).

Avant de concevoir un plan de reprise et pour démontrer aux organismes de financement que le repreneur effectuera la reprise en toute connaissance de cause, il doit connaître l’entreprise en détail.

Au terme des diagnostics, le repreneur peut prendre la décision de continuer ou non son projet de reprise de l’entreprise. Il peut ainsi faire une offre de prix pour l’acquisition. En principe, le repreneur base sa décision en tenant compte des caractéristiques de l’entreprise, de son projet personnel, de ses compétences, de sa disponibilité et de ses moyens financiers.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires