Acheter un commerce


Diagnostic financier PME

• Les bilans et leur évolution

Avant de réaliser la reprise d’une entreprise, le repreneur doit effectuer une analyse de son bilan et de son évolution. Cette expertise se porte sur deux points :

-          Les menaces susceptibles de toucher la trésorerie pouvant altérer l’acquittement de l’emprunt pour les frais d’acquisition (évolution future du BFR, besoins futurs en investissements et délai de remboursement de la dette financière).

-          Les erreurs d’appréciation de la valeur actuelle de l’entreprise (surévaluation du prix en conséquence) à travers l’analyse des dettes et de leur exhaustivité, des stocks ainsi que des créances clients.

L’évolution du BFR :

Dans le cas où le repreneur envisage d’ajouter un nouveau produit pour développer l’activité de l’entreprise, cela participera à l’augmentation du BFR. Cela indique que l’évolution future de l’entreprise dépend du repreneur. Toutefois, dans certains cas, l’évolution du BFR peut se réaliser sans dépendre du repreneur. Dans le cas où le cédant a prolongé l’échéance de règlement de ses fournisseurs et a effectué une collecte sur ses créances clients dans le but d’accroître la trésorerie, le BFR fera rapidement l’objet d’une hausse à la suite de la cession.

Le repreneur doit donc analyser l’origine du BFR et de son évolution au cours d’une année et à l’intérieur d’une année sur l’autre. L’évaluation doit être effectuée en euros et en jours de chiffre d’affaires pour déterminer le niveau d’activité de l’entreprise.

Les besoins futurs en investissements :

L’examen de l’actif immobilisé de l’entreprise et de son évolution sur plusieurs années permet au repreneur d’avoir un aperçu de la fréquence d’investissements et de leur niveau en tenant compte des informations fournies par le cédant. Dans le cas où l’actif immobilisé est sujet à une décroissance, il peut s’agir d’un plan de réduction des investissements établi par le cédant afin de préserver la trésorerie de l’entreprise. De ce fait, le repreneur est tenu de réparer ce retard en trouvant les fonds nécessaires pour le financement des investissements et pour le remboursement de ses emprunts.

Le délai de paiement de la dette financière :

La dette financière implique toutes les dettes non liées à l’exploitation courante, comme les dettes fiscales et sociales appréhendées ou les dettes envers les fournisseurs. Elle inclut les dettes bancaires (découverts, emprunts…) et les comptes-courants d’associés dans le cas d’une société.

En règle générale, le repreneur rachète les comptes-courants en raison de leur valeur comptable. Il est à noter que pour établir un plan de reprise financier, le repreneur doit considérer le délai de remboursement des autres dettes financières.

L’évaluation des stocks, des créances clients et des dettes :

Pour pouvoir apprécier la valeur réelle de l’entreprise et estimer correctement son prix, le repreneur doit procéder à l’évaluation des stocks et des créances clients. Il est à noter que la valeur du stock dépend de son état. En effet, au cas où une partie du stock est invendable, on constate la réduction de la valeur de celui-ci. Cette réduction est aussi applicable dans la mesure où une créance clients semble douteuse. En principe, la garantie de passif permet de se protéger contre ce risque.

Cependant, il faut aussi considérer l’impact sur le chiffre d’affaires et sur la marge brute de ces postes :

-          Au cas où le poste client est principalement constitué de créances douteuses par rapport aux années passées, cela peut signifier que le cédant a pu vendre ses produits à des clients insolvables afin de gonfler le chiffre d’affaires ou pour dissimuler la régression de celui-ci.

-          Au cas où le résultat de l’évaluation du niveau du stock est inexact, le repreneur doit se demander s’il peut avoir confiance dans le niveau de la marge brute et dans les capacités de l’entreprise à générer des bénéfices.

En ce qui concerne les dettes, le repreneur doit se demander si elles ont toutes été inscrites dans les comptes de l’entreprise.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires