Acheter un commerce


L'approche directe

Comment procéder ?

En agissant par l'intermédiaire d'un conseil spécialisé chargé d'approcher les chefs d'entreprises et de déclencher des projets de vente qui étaient latents. Cela peut être nécessaire dans un secteur où le repreneur est connu et ne souhaite pas faire trop tôt état de sa démarche.
Pour ce faire, le repreneur personne physique devra être convaincant auprès de l'intermédiaire, car le risque de celui-ci est double :

- il se peut qu'aucune des entreprises convoitées ne soit à vendre,

- dans l'hypothèse où l'une des entreprises visées serait à vendre, le repreneur peut échouer dans son projet.

Dans ces deux situations, l'intermédiaire aura travaillé pour rien (facturation peu élevée).

En agissant seul

Voici quelques pistes :

 - faire l'inventaire de son carnet d'adresses et repérer les entreprises gérées par des dirigeants âgés, ou par des dirigeants plus jeunes attirés par une cession « rebond » ;

- parler de son projet de reprise à son employeur, à un fournisseur, à un sous-traitant, à un client susceptible de passer la main ou de céder une partie de son activité ;

- contacter les experts-comptables repérés dans son propre environnement professionnel en tant que repreneur puisque ce sont eux les principaux conseils des chefs d'entreprise.

Plus le projet est bien ciblé, plus cette démarche est facilitée. Si le repreneur est intéressé par la reprise d'une entreprise de moins de 50 salariés sur le marché de la signalétique, il peut contacter directement les dirigeants des sociétés concernées, en leur adressant un courrier personnalisé exposant en quelques lignes l'objet de sa démarche et ses objectifs.
L'idéal est d'être recommandé par un membre influent de son réseau, donc capable de crédibiliser la démarche du repreneur.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires