Reprise de commerce : un défi de taille pour les entreprises


Article publié le : 23/11/2016

Selon une étude publiée en 2016 par l’Observatoire de la Fédération du commerce coopératif et associé, près d’un point de vente sur 6 va être à reprendre d’ici 5 ans. Au total, plus de 5900 établissements (soit 13 % du nombre total de boutiques du commerce coopératif et associé en France) devront trouver un nouveau repreneur d’ici 2021. Dans près d’un cas sur deux, ces entreprises sont à vendre pour cause de départ de leur dirigeant.

A l’heure du passage de relais, les chefs d’entreprises ont leur vision du repreneur idéal. Les entrepreneurs les plus à même d’assurer l’avenir et la pérennité de l’entreprise ont les faveurs des cédants. Par ailleurs, le repreneur doit avant tout faire ses preuves, ce qui explique pourquoi près d’un chef d’entreprise sur 2 espère que l’un de ses salariés lui succèdera. Par ailleurs, les dirigeants souhaitent passer le relais à un acquéreur qui s’engage à respecter les valeurs de l’entreprise et celles du commerce coopératif et associé.

 

Focus sur la reprise de franchise

La franchise est également concernée par cette problématique. Selon l’enquête annuelle de la Franchise Banque Populaire / fédération française de la franchise réalisée par le CSA en 2015, 31 % des franchisés envisagent la cession ou la transmission de leur entreprise d’ici 2020. Au même titre que l’intégration des nouveaux franchisés, l’accompagnement proposé par les enseignes à l’occasion d’une reprise est un facteur clé de succès. Pour le franchiseur, cette étape est stratégique pour sécuriser des points de vente et asseoir sa position sur une zone de chalandise. Selon l’enquête, 63 % des enseignes interrogées s’estiment mieux armées qu’un indépendant isolé pour transmettre une entreprise dans de bonnes conditions.

Le profil des successeurs envisagés dans le cadre d’une transmission d’une franchise sont :

un nouveau franchisé : 18%,

un salarié du franchisé : 16%,

un franchisé installé : 16%,

le franchiseur (reprise en propre) : 12 %.

 

La reprise de franchise est une problématique qui concerne avant tout les réseaux matures solidement établis sur tout le territoire. Pour les candidats à la franchise, de nombreuses opportunités sont à saisir dans tous les secteurs d’activités (immobilier, fleurs, alimentaire, etc.). La reprise d’une entreprise sous franchise permet de lancer rapidement son activité. Si les têtes de réseau délivrent systématiquement une formation initiale aux repreneurs, certaines enseignes recherchent, selon le secteur, des profils spécifiques pour faciliter le processus de transmission. Par ailleurs, en fonction de sa dynamique commerçante et de son projet d'entreprise, le repreneur doit être capable de s'insérer dans la philosophie de l'enseigne.

Spécialiste de la vente de commerces et d’entreprises depuis 1973, Pic Inter vous accompagne dans la réalisation de votre projet d’acquisition ou de cession d’un commerce en France ou à l’étranger. Consultez nos annonces de commerces à vendre en ligne ou contactez notre interlocutrice dédiée pour réaliser votre projet en toute sécurité.


Autres actualités