Les clés pour ouvrir une maison d'hôtes en toute sécurité


Article publié le : 03/05/2016

Depuis plusieurs années, la location de chambres d'hôtes a le vent en poupe auprès des français qui sont séduits par l'originalité, l'authenticité et la convivialité propres à ce mode d'hébergement. Votre logement dispose de plusieurs chambres inoccupées et vous souhaitez vous constituer des revenus supplémentaires tout en échangeant avec des invités d'horizons divers? Pic Inter vous guide pour lancer une activité de chambre d'hôtes sur des bases solides.

 

La location de chambres d'hôtes a longtemps souffert d'un cadre législatif et réglementaire peu ou mal défini.

Pour remédier à cet état de fait, le décret n°2007-1173 du 3 août 2007 fixe les conditions à remplir pour qu'un habitat obtienne l'appellation chambre d'hôtes :

 

  • la chambre doit être meublée et donner accès à des sanitaires complets (toilette et salle de bains). A noter que le propriétaire est dans l'obligation de communiquer aux vacanciers si les sanitaires sont privatifs ou pas.

  • La chambre est située chez l'habitant et aménagée en vue d'accueillir des touristes. Celle-ci est louée pour une ou plusieurs nuitées.

  • Le logement doit être conforme à la réglementation en vigueur (hygiène, sécurité et salubrité).

  • Chaque hôte doit personnellement accueillir ses invités et leur servir le petit déjeuner le matin. Par ailleurs, un service de nettoyage doit être assuré et le linge de maison fourni aux invités, et ce, sans surcoût.

 

L'habitation ne peut comporter plus de 5 chambres d'hôtes pour une capacité d'accueil maximale fixée à 15 personnes. Le prix des chambres et des prestations proposées est fixé librement par l'hôte ; ce dernier devant afficher sa grille tarifaire à l'extérieur du bâtiment, à la réception ainsi qu'à l'intérieur de la porte d'entrée de chaque chambre. Par ailleurs, une note est obligatoirement délivrée dès l'instant où le montant de la prestation est supérieur à 15,24 €. Veillez à en garder une copie et à l’ archiver soigneusement. Pour la clientèle étrangère, une fiche individuelle de police doit être remise aux autorités.

 

La fiscalité des chambres d'hôtes

Avant de lancer votre activité, il convient de faire une déclaration de location auprès de votre mairie. Ce document précise le nombre de chambres louées, l'identité du déclarant, le nombre maximal de personnes en mesure d'être accueillies et les périodes prévisionnelles de location. La licence 1 est obligatoire si vous comptez servir des boissons. Différents statuts existent pour ce mode d'hébergement et doivent être choisis selon l'importance que représente cette activité. Ainsi, si vous comptez en faire votre profession, vous devez être inscrit au Registre du commerce. La location constitue une activité commerciale. A ce titre, lorsque les revenus tirés de cette activité dépassent 760 € par an, ceux-ci sont imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Suivant le montant des recettes tirées de votre activité de chambres d'hôtes, vous relèverez du régime dit micro-BIC ou du régime réel.

 

Evaluer la rentabilité de votre activité avant de vous lancer

Avant de lancer votre activité, plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour monter votre business plan. Naturellement, l'emplacement joue un rôle clé dans le secteur touristique. En concurrence avec de nombreux établissements hôteliers, votre habitat doit répondre aux critères de recherche des visiteurs et offrir un confort de vie optimal. Selon une étude des Gîtes de France, un investissement minimal de 42.000 € est nécessaire pour optimiser la valeur de votre logement sur le marché de la location touristique. Toujours selon cette étude, une maison qui propose trois chambres d'hôtes, sur une base de 100 nuitées par chambre, génère un chiffre d'affaires moyen de 15.000 €. Naturellement, ces données varient suivant l'emplacement, la composition du bien, la qualité des prestations proposées ou encore le marché concurrentiel environnant. Enfin, la visibilité de votre bien sur Internet est un critère de plus en plus prépondérant pour obtenir un bon taux de remplissage. L'adhésion à un réseau ou un label peut être une solution intéressante pour bénéficier de la notoriété et de la qualité de ces structures. Une visibilité qui a un coût, ces structures s'octroyant une marge sur chaque séjour.


Autres actualités