Le rebond du marché de la restauration hors domicile


Article publié le : 14/02/2017

Après 3 années de recul, le secteur de la restauration hors domicile retrouve toute sa vigueur. Selon une étude publiée par NPD Group, ce marché a renoué avec la croissance en 2016 en finissant à +0,7 % en dépenses (cumul à fin novembre 2016), soit la meilleure performance enregistrée depuis 2012. La restauration hors domicile (qui regroupe la restauration avec service à table, la restauration rapide, la restauration dans les transports et les lieux de loisirs, la restauration collective et la distribution automatique) a bénéficié d’une augmentation de la fréquentation (+0,4%) et d’une hausse de la dépense moyenne qui s’élève à 5,5 €. Au total, plus de 54,6 milliards d’euros ont été dépensés dans les établissements de la restauration hors domicile. Certains circuits tirent particulièrement leur épingle du jeu. La fréquentation des enseignes spécialisées dans la restauration rapide a progressé de 1,2 %. Le développement des concepts de fast casual, la richesse et la diversité de l’offre culinaire proposée expliquent ce succès .De son côté, la restauration traditionnelle a su reconquérir des parts de marché en dépit d’un début d’année particulièrement difficile suite aux attentats de novembre 2015. L’année 2016 marque également l’émergence de nouveaux leviers de développement amenés à se développer en 2017.

 

zoom sur les nouvelles tendances dans le secteur de la restauration

 

Afin d’élargir leur offre de service, les enseignes multiplient les partenariats en vue de satisfaire les attentes des consommateurs. En 2016, le marché de la restauration a été marqué par l’émergence de la livraison qui s’est rapidement installée dans les habitudes des consommateurs. L’arrivée en France de UberEats et le déploiement de Deliveroo, dAllo resto ou de Foodora sur tout le territoire ont structuré le marché de la livraison. En s’associant avec l’une de ces entreprises spécialisées dans la livraison de repas à domicile, un restaurateur répond précisément aux exigences d’une nouvelle clientèle qui manque de temps pour cuisiner. Par ailleurs, les applications mobiles deviennent un canal de plus en plus prisé par les ménages pour réserver, commander ou payer leur repas. Fin 2016, 66 % des commandes pour une livraison étaient effectuées depuis Internet et un terminal mobile.

Plus que jamais, les consommateurs recherchent des produits sains, équilibrés et commercialisés au juste prix. Cette révolution dans les assiettes reflète une réelle prise de conscience qui s’inscrit sur le long terme. En conséquence, la consommation des boissons sucrées tend à diminuer au profit des boissons healthy, telles que les jus de fruits ou les eaux aromatisées.

Enfin, le petit déjeuner et les visites du matin terminent l’année avec une croissance de 3 %. De plus en plus d’enseignes se positionnent sur cette page horaire clé en proposant des formules matinales attractives. Cette offre novatrice présente un double avantage ; d’une part elle permet d’attirer une nouvelle clientèle, d’autre part elle est souvent couronnée de succès du fait d’un ticket moyen plus faible pour le consommateur.


Autres actualités