Le groupe Léon de Bruxelles part à la conquête des centres villes


Article publié le : 16/06/2016

Historiquement implantée en périphérie des villes, la chaîne de restauration Léon de Bruxelles entend diversifier son activité avec le développement d'une nouvelle enseigne complémentaire : Léon de B. Amené à se déployer dans les centres villes, ce concept de restauration est pensé pour s'adapter aux nouvelles tendances en matière de consommation et pour séduire une clientèle urbaine et plus jeune. Léon de Bruxelles est appelé à prendre une nouvelle dimension avec le déploiement de l'enseigne Léon de B. sur tout le territoire français, à raison d’un rythme de 5 ouvertures par an.

 

La carte de l'authenticité pour conquérir de nouveaux marchés

Depuis plus de trois ans, le concept Léon de B. a été éprouvé au sein d'un restaurant pilote situé dans le Vieux-Lyon. Depuis, une seconde unité sous enseigne Léon de B. a vu le jour dans le 19éme arrondissement parisien. Cet établissement, d'une surface de 400 m², dispose de 90 places assises. Spécialiste de la formule moules-frites, Léon de B. joue la carte de l'authenticité avec des plats concoctés avec des produits frais : les moules étant sélectionnées drastiquement et seules des frites fraîches sont proposées. Enfin, les restaurants Léon de B. offrent des formules Fish & frites, cuisinées à base de poissons frais. Pour répondre aux besoins de la clientèle urbaine, les restaurants sont ouverts tous les jours de la semaine avec une large amplitude horaire (de midi à minuit).

Le concept séduisant en nombre, la chaîne de restauration spécialisée prévoit un déploiement rapide de Léon de B. D'ores et déjà, deux ouvertures de restaurants sont envisagées en 2017. Ces deux inaugurations se feront, à priori, en propre mais l'enseigne n'écarte pas la possibilité d'un développement de son réseau via la franchise. En parallèle, Léon de Bruxelles prévoit de rénover en profondeur son parc de 76 restaurants sur cinq à six ans tout en étoffant son offre de services. Ainsi, le groupe lorgne sérieusement vers la vente à emporter et la livraison à domicile. De quoi consolider les positions de cette chaîne de restauration spécialisée qui a réalisé un chiffre d'affaires de 117 millions d'euros en 2015 !


Autres actualités