L’enseigne Centrakor dynamise le marché de l’équipement de la maison


Article publié le : 22/05/2017

En ce lundi 31 octobre 2016, l’effervescence était palpable dans les rangs de l’enseigne Centrakor. Et pour cause, ce spécialiste de la maison a franchi un cap important dans son histoire avec l’inauguration de son 300ème magasin situé à Fenouillet, dans la banlieue toulousaine. Un emplacement loin d’être anodin puisqu’il se situe à quelques kilomètres du siège de Centrakor ! Cette implantation couronne la stratégie déployée par l’enseigne créée en 2007. À raison de 20 à 30 ouvertures par an, Centrakor n’a cessé d’étoffer son réseau de points de vente sur tout le territoire français pour devenir un acteur de référence du marché de l’équipement de la maison. Cette croissance exponentielle repose sur la pertinence et l’efficacité du concept séduisant autant les ménages que les entrepreneurs qui affluent pour rejoindre ce réseau de franchises.

L’aventure a débuté en 2004 lorsque Olivier Rondolotto, ancien acheteur pour une société d’import, reprit la centrale de référencement et d’achat Centrakor qui approvisionnait alors près de 40 bazars indépendants. L’entrepreneur décida de miser sur le savoir-faire et les conditions d’achat avantageuses de la centrale en créant, 3 années plus tard, l’enseigne Centrakor. Spécialisée dans la décoration et l’équipement de la maison à petits prix, Centrakor propose un large choix de mobiliers, d’objets de décoration, d’art de la table, d’ustensiles de cuisine, d’accessoires de salle de bain ou encore d’articles saisonniers. Ces collections sont régulièrement renouvelées et sont commercialisées à des tarifs très compétitifs. Pour favoriser le déploiement rapide de son réseau de points de vente, Olivier Rondolotto a multiplié les acquisitions d’enseignes positionnées sur le même créneau que Centrakor. Les réseaux Malin Plaisir, X Price, Cosy Crazy ou encore Michigna sont tombés progressivement dans l’escarcelle de l’enseigne toulousaine. Toujours enclin à saisir les opportunités, Olivier Rondolotto a conclu, en ce début d’année, le rachat de 31 magasins de l’enseigne de discount pour la maison et le jardin Vima, principalement implantée dans l’Est de la France. Une acquisition clé pour l’enseigne Centrakor puisqu’elle met un pied dans une région où elle était absente jusqu’alors. D’ici la fin de l’année, le réseau prévoit d’atteindre la barre des 360 magasins. Une prévision de croissance qui pourrait être vite dépassée si l’offre de reprise proposée par Centrakor pour reprendre une partie des magasins de l’enseigne Tati est acceptée. En 2016, Centrakor a réalisé un chiffre d’affaires de 560 millions d'euros, soit une croissance de 7% par rapport à 2015 à périmètre constant.

 


Autres actualités