L’enseigne Bio c’Bon se lance dans la restauration


Article publié le : 09/02/2017

Selon un sondage réalisé en 2015 par le CSA pour le compte du baromètre de l’agence Bio, 78 % des personnes interrogées ont déclaré être intéressées par des mets cuisinés à partir de produits biologiques dans des restaurants. L’enseigne Bio c’Bon entend profiter de cet engouement pour développer son activité. Depuis l’inauguration de son premier supermarché en septembre 2008. Bio c’Bon est devenue une entreprise de référence sur le marché de la distribution de produits et d’aliments biologiques. Soucieuse de rendre le bio accessible au plus grand nombre, l’enseigne propose des prix très compétitifs tout en délivrant des services de proximité et des conseils personnalisés. Une stratégie payante. Portée par un taux de croissance proche de 20 %; l’enseigne compte, à ce jour, 100 magasins situés partout en France. Afin d’élargir son champ d’action, Bio c’Bon se tourne désormais vers la restauration commerciale.

 

2016 constitue une année charnière pour l’enseigne puisqu’elle marque l’ouverture des trois premiers restaurants à Boulogne-Billancourt et à Dijon. L’enseigne a peaufiné un concept de restauration qui se déploie sur trois univers. Tout d’abord, un bar à salades offre la possibilité de composer sa salade en choisissant parmi plus de 48 aliments biologiques. La clientèle peut également réaliser un sandwich sur mesure en sélectionnant le pain, la charcuterie, la garniture et le fromage à la coupe. Enfin, il est possible de manger sur place des repas chauds que l’on récupère sur des convoyeurs dédiés à cet effet. Afin de répondre aux attentes du plus grand nombre, l’ enseigne propose une diversité de plats végétariens, vegan ou sans-gluten. Toutes les recettes sont élaborées par des chefs et des naturopathes. Le prix des formules oscille entre 9 et 15 euros.

 

En développant un concept alliant distribution et restauration, Bioc’Bon entend renforcer ses positions et faire face à la concurrence de la grande distribution qui cherche à se réapproprier le leadership sur ce marché florissant. Selon l’Agence Bio, le marché hexagonal du bio pèse désormais plus de 6,9 milliards d’euros,soit un gain d’un milliard d’euros en seulement un an. D’ici 2020, la barre des 10 milliards d’euros devrait être franchie.


Autres actualités