L’embellie du marché du meuble se poursuit


Article publié le : 12/04/2017

Selon les derniers chiffres communiqués par la Fédération des distributeurs français d’ameublement et d’équipement de la maison (FNAEM), le marché du meuble a progressé de 2,3 % en 2016 pour atteindre le seuil de 9,56 milliards d’euros. Une bonne nouvelle pour le secteur qui enchaîne avec un deuxième exercice positif pour la première fois depuis 2011. Après six années de crise le marché du meuble profite pleinement, depuis deux ans, du redémarrage de la construction de logements neufs et du boom des transactions immobilières dans l’ancien pour redynamiser son activité et développer sa croissance. Pour autant, le pic d’activité atteint en 2011 (9,84 milliards d’euros de chiffre d’affaires) reste encore loin. Pour atteindre ce seuil record , la FNAEM estime que la croissance du marché du meuble devra atteindre au moins 3 % en 2017.

 

La croissance du marché en 2016 a été profitable à tous les segments de produits, exception faite des meubles de salle de bains dont les ventes ont reculé de 0,4 %. Portée par une croissance de 5,5 %, la literie conforte sa place de leader du marché du meuble. Contrairement aux autres produits de l’ameublement, les ménages n’hésitent pas à changer régulièrement leurs matelas et sommier pour gagner en confort et qualité. En conséquence, le montant du panier moyen tend à progresser. Boostées par la reprise du marché de l’immobilier, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien, les ventes de cuisines ont progressé de 3,7 % en 2016. Une dynamique qui profite essentiellement aux enseignes spécialisées qui ont enregistré une hausse de 5,8 % de leur chiffre d’affaires. Le segment du meuble rembourré enregistre également une hausse de son activité grâce aux nombreuses ventes des canapés et des fauteuils.

 

Contrairement à la plupart des biens de consommation où la grande distribution s’accapare une grande part de marché, le secteur du meuble échappe à cette logique. En effet, les ménages tendent à privilégier les enseignes spécialisées pour acheter des meubles  que ce soit pour équiper la cuisine, aménager son salon ou renouveler sa literie. Leader incontestable du marché, l’enseigne Ikea a largement profité de ce regain de croissance pour conforter son leadership. Sa part de marché est ainsi passée de 18,3 % en 2015 à 19 % en 2016. Ses principaux concurrents, les enseignes Conforama et But, ont également consolidé leur position en atteignant respectivement 16,1 % et 13,4 % de parts de marché à la fin de 2016. Au final, ces trois principaux distributeurs trustent désormais 48,5 % des ventes totales de meubles en France.


Autres actualités