Hôtellerie-restauration : une activité en baisse à cause des attentats


Article publié le : 23/02/2016

Selon une étude du Groupement national des indépendants (GNI), le chiffre d'affaires global du secteur de l'hôtellerie-restauration a diminué de 3,5 % en 2015. En raison de la vague d'attentats qui a frappé le pays, le quatrième trimestre a été marqué par un net recul de 8,5% de l'activité par rapport à 2014. Cette dégradation a affecté tous les métiers : -7% pour les cafés-bars, -5 % pour les traiteurs, -5,5 % pour les brasseries, -9,5% pour les restaurants et -7,5% dans les hôtels.

2015 constitue une année charnière car, pour la première fois depuis une décennie, la Province fait office de locomotive. La Capitale sort fragilisée des attaques de novembre. En effet, le secteur de l'hôtellerie-restauration à Paris a enregistré une lourde diminution de son chiffre d'affaires, de l'ordre de 21,5% dans les restaurants, de 15,5% dans les hôtels et de 15% dans les débits de boisson.

D'après une estimation du cabinet MKG portant sur l'impact des attentats sur la fin de l'année 2015 et le début de l'année 2016, l'hôtellerie française devrait enregistrer une perte de 270 millions d'euros, dont 146 millions d'euros pour les établissements parisiens. Néanmoins, tous les indicateurs ne sont pas négatifs pour les établissements parisiens. Selon les statistiques de MKG, ces derniers ont affiché un taux d'occupation moyen particulièrement élevé en 2015 (un peu moins de 80%). Par ailleurs, le secteur de l'hôtellerie parisien dépasse de 14 points le taux d'occupation moyen de l'hôtellerie de province, qui a pourtant profité d'un bon début d'année et d'une intense saison touristique.

Sur la scène internationale, la France accuse une légère tendance à la baisse par rapport à la tendance européenne. Le revenu par chambre en France (RevPar) est resté quasi stable, alors que les établissements européens ont enregistré une hausse moyenne de leur RevPar de 4,7%. L'Italie, l'Espagne et le Portugal ont su tirer leur épingle du jeu en séduisant une clientèle qui s'est détournée des destinations touristiques de l'Afrique du Nord. La France a également enregistré un léger repli de son activité pour l'hôtellerie d'affaires. 2016 devrait, tout de même, être l'année du renouveau pour le secteur de l'hôtellerie-restauration qui entend profiter du championnat d'Europe de football qui se déroulera dans l'Hexagone.

 


Autres actualités