Comment évaluer le prix de son salon de coiffure


Article publié le : 01/08/2016

Vous êtes prêt à céder votre salon de coiffure mais vous vous questionnez sur la valeur de votre entreprise ? L'évaluation d'un fonds de commerce est une étape clé à ne pas négliger tant elle influe sur la réussite de votre projet de cession. Pic Inter guide votre réflexion pour vous permettre d'établir une juste estimation de votre salon de coiffure.

Tout l'enjeu consiste à analyser la rentabilité financière du salon de coiffure et son potentiel en termes de performance économique. Le prix de vente d'un salon de coiffure peut se calculer en se basant sur l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE). Cet indicateur, qui mesure les ressources annuelles générées par une entreprise, est corrigé puis capitalisé afin de chiffrer la valeur du fonds de commerce. Il est déterminé sur la base du résultat d'exploitation du commerce (données visibles sur le bilan comptable) auquel s'ajoute la dotation aux amortissements. La rémunération du dirigeant, les éventuelles variations de stock ainsi que les redevances versées pour les salons franchisés sont également pris en compte. Puis, l'EBE corrigé est multiplié par un coefficient de capitalisation compris entre 3 et 7. A noter que si la somme de l'EBE modifié et du loyer est inférieur à la valeur locative, le fonds ne peut être viable.

Dans le secteur de la coiffure, il est également d'usage d'exprimer le prix de vente en pourcentage du chiffre d'affaires annuel. D'une manière générale, la valeur du fonds de commerce d'un salon peut être estimée entre 50 et 120 %du chiffres d'affaires TTC pondéré sur les trois dernières années. Attention ! L'estimation obtenue par ce biais est à nuancer car, dans les faits, un salon qui génère un bon chiffre d'affaires n'est pas forcément rentable. Inversement, un commerce qui réalise un plus petit chiffre d'affaires peut dégager d'importants bénéfices.

C'est pourquoi, quelle que soit la méthode utilisée, il convient de pondérer la valeur calculée en prenant en considération les éléments suivants :

  • L’emplacement du salon : à l'instar de tous commerces, il joue un rôle clé dans l'évaluation du fonds. Naturellement, les emplacements premium valorisent grandement un commerce.

  • La surface du salon de coiffure : plus elle est petite, plus la valeur de l'affaire est susceptible d'être minimisée.

  • Les mètres linéaires de façade : un établissement qui dispose d'une grande façade visible gagne en valeur.

  • L'état de conservation des biens professionnels est pris en compte,

  • La situation locative du vendeur : l'analyse du bail (sa date d'échéance, le montant du loyer, les activités autorisées, etc.) et du règlement de copropriété ne doit pas être négligée,

  • Le local professionnel doit respecter des normes d'hygiène et de sécurité. Si tel n'est pas le cas, le salon perd de la valeur,

  • Toutes les ressources immatérielles de l'entreprise (clientèle, notoriété de l'enseigne, etc.) ont également un fort impact sur le prix de cession.

 

Enfin, une analyse comparative du marché doit être menée pour vérifier que l'estimation établie est cohérente par rapport au prix du marché. Assurez-vous que le prix de vente énoncé colle aux montants des transactions d'affaires comparables situées sur le même secteur géographique.

N'hésitez pas à contacter Pic Inter, le spécialiste de la vente de commerces et d'entreprises, pour vous accompagner au mieux dans la réalisation de votre projet de vente d'un salon de coiffure


Autres actualités